Découvrez Estérel Côte d’Azur en time-lapse

0
50

Estérel Cote d’Azur vous présente sa destination en time-lapse. Découvrez le territoire, des villages perchés du Pays de Fayence jusqu’à la mer, depuis la Corniche d’Or en passant par Saint-Raphaël et Fréjus, sans oublier les randonnées dans le Massif de l’Estérel et le Rocher de Roquebrune-sur-Argens.

La réalisation de cette vidéo rentre dans la stratégie social media du pôle touristique et a pour objectifs de :

  • Promouvoir la destination par la diffusion de contenus sur nos sites Internet et réseaux sociaux, qu’ils soient produits en interne comme cette vidéo, ou par des ambassadeurs
  • Proposer des contenus de qualité et interactifs aux professionnels du territoire pour alimenter leurs propres outils en ligne

 

Qu’est-ce qu’un Timelapse?

Un timelapse ressemble fortement à une vidéo accélérée mais c’est en réalité une succession de photos réalisées avec un appareil numérique. Les photos sont prises à  intervalle régulier puis mises bout-à-bout pour arriver à 30 photos par seconde. Ainsi, au visionnage de cette succession rapide d’images, le paysage prend vie !

Le projet

Cette vidéo a été réalisée au printemps 2015 entre fin avril et début mai, sur une durée de trois semaines. Alors que deux semaines ont été nécessaires pour la captation des plans, le montage, lui, a pris une semaine entière. La réalisation d’un TimeLapse est un travail précis et minutieux pour que le rendu soit très esthétique. Plus le travail est réalisé avec précision, plus le résultat sera artistique. L’association des photos et d’une musique envoûtante permet d’emmener le spectateur en voyage et découvrir notre destination autrement.

Vous pouvez retrouver les lieux de la vidéo sur cette carte.

Réalisation

J’ai choisi dans un premier temps les endroits les plus représentatifs de notre destination. Nous ne pouvions pas tout mettre et certains points de vue n’ont pas été sélectionnés. Équipé de chaussures de randonnée et armé de mon matériel de photographie, je suis parti sur les différents lieux sélectionnés. Une fois l’appareil photo posé sur son trépied, et l’image cadré, c’est parti pour la première phase de création du TimeLapse. C’est donc plus de 300 photos qui sont capturées ! En fonction de la vitesse des nuages, il faut espacer les prises de vues afin d’avoir le même résultat. Par exemple, pour une prise de vue de jour, il faut espacer les photos d’environ 2 à 4 secondes. Alors qu’un plan de nuit nécessite 10 secondes (pour les levers et couchers du soleil également).

La météo est aussi très importante, par exemple, un ciel de printemps trop nuageux ou gris n’aura pas un rendu très esthétique. A contrario, un ciel sans nuage n’aura pas l’effet escompté puisque rien ne bouge, l’effet artistique du TimeLapse sera donc complètement perdu.

L’étape du montage est également une grosse partie du travail. Après avoir trié les photos, il a fallu corriger la couleurs des images ainsi que les écarts de lumière (appelé Flicker) afin d’obtenir le meilleur résultat. C’est un travail de longue haleine qui nécessite un équipement informatique de bonne qualité. Si vous tentez l’expérience du TimeLapse, préparez-vous à de longues heures d’attente pour le rendu…

avant-apres

Quelques chiffres

  • 27 plans
  • 8900 photos en format brute
  • 120h d’édition
  • 3 semaines de réalisation
  • Résolution d’édition : 5K
  • Résolution finale : 4K

Technique

Matériel utlisé

  • Canon EOS 7D (pour les plans classiques)
  • Canon EOS 600D  (pour les plans sur rail)
  • Tamron 10-24mm f/3.5
  • Canon 15-85mm f/3.5
  • Rail de fabrication maison avec motorisation et intervallomètre géré via Arduino

Logiciels utilisés

  • Adobe Lightroom CC 2015
  • Adobe Première Pro CC 2014
  • LRTimelapse
  • Magic Lantern

Réalisation : Damien Goehrig – 500pxSite Web

Ils en parlent